A l’occasion de l’Assemblée Générale de la Maison Dentaire qui a eue lieu le jeudi 22 février dernier.

Le Docteur VINOT, membre du CDO et référence en matière de violence, s’est exprimée concernant la question des violences faites aux femmes, y sont notamment toutes les informations utiles.

Voici le récit de ses propos:

 

« Dans la lettre de l’Ordre de janvier 2018, il y a un dossier sur les violences faites aux femmes. Je vous invite à le lire.

Il est notamment rappelé l’engagement de l’état face à ces violences. Emmanuel Macron lors de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes le 25 novembre 2017 a exprimé le souhait que soit généralisé le questionnement systématique des femmes sur le sujet du harcèlement et des violences par tous les professionnels de santé. Cela pouvant être un déclic pour la victime et l’aider à entreprendre les démarches nécessaires pour sortir de cette violence.

En tant que chirurgiens- dentistes, nous sommes bien évidemment concernés.
Pour nous aider dans cette démarche, nous avons plusieurs outils :

  • Le site de la MIPROF ( mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains)

www.stop-violences-femmes.gouv

-Sur ce site, il y a différents courts métrages expliquant les mécanismes des violences, comment les repérer, comment réagir…

-des chiffres sur les violences, ce que dit la loi

-le numéro 3919 : numéro « violences femmes info », numéro gratuit d’écoute et d’information anonyme qui n’est repérable ni sur les téléphones, ni sur leurs facture.

 

  • Le site du CNO

www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr

Avec différents documents à télécharger :

-notes explicatives sur les violences faites aux femmes

-le certificat médical initial

-le certificat médical d’aggravtion

-une affiche

  • Le site de l’association «  mémoire traumatique et victimologie »

 

www.memoiretraumatique.org

Sur ce site, on trouve une mine d’information sur les mécanismes de la violence et les mécanismes des psycho-traumatismes.

  • Au niveau local, dans le Loiret :

 Le LAE ( lieu d’accueil et d’écoute)

www.aidaphi.asso.fr

 

le LAE se situe 55 Fg St Vincent à Orléans. Tél. 02 38 52 10 10

Les femmes victimes de violence peuvent y trouver réconfort, information, accompagnement (démarches administratives, juridiques…) dans le respect de la confidentialité.

 A la préfecture, il y a une déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, Madame Kérampran. Elle a édité un dépliant qui regroupe toutes les adresses dans le Loiret

 

Voici le lien pour télécharger la plaquette :

http://www.loiret.gouv.fr/Politiques-publiques/Solidarite-hebergement-logement-et-populations-vulnerables/Droits-des-femmes-et-egalite/Violences-faites-aux-femmes

 

Nous devons être en mesure de délivrer, au-delà d’un certificat médical, un certain nombre de conseil et d’informations aux femmes victimes de violences :

  • Affirmer clairement que les violences sont interdites par la loi et que les actes de violence relèvent de la seule responsabilité de leur auteur
  • Conseiller à la patiente de se rendre , en cas d’urgence dans les locaux des services de police ou de gendarmerie, d’appeler le 17 ou le 112
  • Inviter la victime à appeler le 3919
  • Informer la victime de l’existence d’associations d’aide aux victimes
  • Informer la victime de la possibilité de porter plainte.

 

Dans la loi du 4 août 2014, pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, les professionnels de santé ont une obligation de formation sur le thème des violences faites aux femmes.

Le CNO a en préparation une formation en e-learning.
Il existe une formation clé en mains faite par FFCD avec des cas cliniques avec des apports théoriques expliqués par une psychologue et une juriste. »

 

 

 

Pour connaitre toutes les infos, voici un memento violence avec toutes les adresses utiles.